28 décembre 2007

Quelle direction ?

Les traumatismes et les pertes semblent finir par rendre l'humain si fatigué et secret qu'il ne sait comment avancer, ou même s'il peut encore avancer. La mélancolie prend alors le dessus, et la beaucoup des relations échouent, ou tournent vinaigre. Malgré cela, d'infinitésimales lumières semblent encore poindre. Vivre, c'est s'exposer ; mais c'est aussi perdre. Le sachant, l'habitude fait-elle encore détourner le regard ?
Posté par justdumb à 23:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 décembre 2007

Une soif d'amour

C'était à l'heure où les fauves vont au comptoir. Les verres de rosé se succédaient, et emplissaient rapidement les veines et les esprits, la voie facilitée par les estomacs vides. Mon compère et moi-même, légèrement débraillés, riions franchement, et seul le désespoir, bien évidemment, pouvait nous amener à une telle hilarité. Son téléphone a sonné deux fois. Deux fois, il a répondu qu'il avait des trucs à finir, et que oui, il allait être en retard. Deux fois, je lui ai lancé un regard interrogateur, et nous nous connaissons... [Lire la suite]
Posté par justdumb à 22:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 décembre 2007

Evidence

"Une seule chose est nécessaire : la solitude. La grande solitude intérieure. Aller en soi-même et ne rencontrer pendant des heures personne, c'est à cela qu'il faut parvenir. Etre seul, comme l'enfant est seul..."R.M. Rilke - Lettres à un jeune poète
Posté par justdumb à 19:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 décembre 2007

Oublier

Peut-on dépasser et oublier la machine infernale générée par le désir ? Ce désir semble exister au plus fort en nous-mêmes alors que sans cesse on cherche à le remiser quelque part dans les strates. Est-ce pour cela qu'on ne se sent vivre que lorsqu'on désespère de le détruire ?
Posté par justdumb à 16:35 - - Commentaires [4] - Permalien [#]