13 février 2006

Le remords, ce coup de pied de l'âme

Comme elle est difficile, la réalité, quand on sait qu'on ne connaîtra plus le repos. L'enfer n'est jamais les autres, c'est de soi-même, bien évidemment, qu'il s'agit. On est tous maîtres de son propre enfer, jamais la victime. Même et surtout quand il s'agit de "détruire toute beauté pour savoir qu'elle existe". La souffrance de ne pas trouver, ne pas comprendre le chemin de la rédemption, devient infinie et frôle l'indicible.
Envahi par le remords, mon propre reflet me devient insupportable.
Ne plus se supporter, sans aucun espoir de voir la vie différemment, n'est pas vivable.
Comme j'admire ceux qui ont eu la force de choisir l'autre chemin.

Posté par justdumb à 19:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Le remords, ce coup de pied de l'âme

  • elle est difficile la réalité? ou on se la rend difficile? parce que c'est tout de suite pas la même chose.
    On est surtout maître de nos espoirs, aussi.

    Posté par Chromosome, 13 février 2006 à 22:30 | | Répondre
  • Je me la suis rendue difficile tout seul, et j'en retire la désagrable impression de n'être maître de plus rien du tout.

    Posté par Just Dumb, 13 février 2006 à 22:38 | | Répondre
Nouveau commentaire